logopcf

Le gouvernement ne répond absolument pas à la colère du peuple qui s’exprime à travers le mouvement des gilets jaunes. Alors que les fins de mois sont de plus en plus difficiles, les cadeaux aux plus riches ont été multipliés, payés par les plus pauvres, parce qu’une infime minorité se gave sur les richesses produites par les travailleuses et les travailleurs.
La confiscation par les puissances financières, avec l’appui du gouvernement, des cotisations sociales et des impôts versés par le peuple provoque l’aggravation de la casse des services publics. Ceci se traduit par une désertification accrue dans les territoires et un sentiment d’abandon. À Dinan, ce fut la fermeture du commissariat, la diminution des services rendus à la sous-préfecture, la fusion programmée des hôpitaux de Dinan, Saint-Malo et Cancale, la fusion du Tribunal de Grande Instance et du Tribunal d’Instance en un seul Tribunal Judiciaire. Et s’annoncent encore des suppressions de postes dans les collèges et lycées, au détriment des perspectives d’avenir de nos jeunes, et par ailleurs des menaces de fermetures de lignes SNCF.
On veut juste vivre ! Pouvoir se loger décemment, se nourrir sainement, se former, se déplacer, se soigner, vivre décemment de notre travail.
Alors que nos maires craignaient « un impact économique » du mouvement des gilets jaunes, les communistes du Pays de Dinan dénoncent l’impact économique de la baisse du pouvoir d’achat suite aux décisions des gouvernements successifs : blocage du smic, des salaires et des pensions de retraites, baisse des  APL et hausse de la CSG.
Les solutions de sortie de crise existent : hausse du smic de 200 euros nets, augmentation des retraites, dégel du point d’indice, application de l’égalité salariale femmes-hommes, retrait de Parcoursup, renforcement des services publics de la santé, de l’éducation, de la justice, suppression de la TVA, taxe dont les communistes ont toujours dénoncé l’iniquité. Et pour trouver ce « pognon de dingue », les solutions existent : rétablir l’ISF, taxer les transactions financières, augmenter le nombre de tranches d’impôts pour une véritable justice fiscale, stopper le CICE.
Dinan, le 8 Décembre 2018
Section PCF du Pays Dinannais
Signez la pétition des communistes pour le pouvoir d'achat : 
Pour le pouvoir d'achat

Qu'ils portent des gilets jaunes, des blouses blanches ou des robes noires, des millions de femmes et d'hommes n'acceptent plus le sort qui leur est fait. Ils le disent haut et fort : " Trop, c'est trop ! " On ne peut continuer à vivre avec des salaires de misère, des pensions et des allocations rognées, une protection sociale réduite au minimum.

http://www.pcf.fr