Carburant_2

Déclaration de la section de Dinan du Parti Communiste Français

La colère gronde face aux augmentations des prix du gaz, du fioul domestique et des carburants et à l'annonce de nouvelles hausses pour le 1er janvier 2019. L'argument écologique développé par le gouvernement ne tient pas : en 2019, la taxe sur les produits pétroliers devrait rapporter 19 milliards dont 4 seulement seront alloués à la transition écologique ! C'est parce que les avions ne polluent pas que le kérosène n'est pas taxé ? C'est parce que les bateaux de croisière ne polluent pas (ils consomment plus qu'un million de voitures) qu'ils ne sont pas taxés ? 

La réalité est que ces taxes servent à boucher les trous du budget de l'Etat suite aux cadeaux fiscaux aux plus riches et aux grandes entreprises. 

La lutte contre le réchauffement climatique est impérative ! Il faut taxer le kérosène des avions et le carburant des croisiéristes ainsi que Total et ses 8 à 10 milliards de bénéfices. Il faut proposer des alternatives à la voiture : arrêter de fermer les petites gares et les petites lignes, développer les transports en commun. Nous considérons que la liaison ferroviaire Dinan – Rennes est une nécessité écologique qui répond aux besoins de nombreux salariés. Nous nous félicitons des décisions de Dinan Agglomération quant au nouveau réseau de transport en commun avec une centaine d'arrêts, du choix d'un service gratuit pour les usagers suite à la proposition de plusieurs élu-e-s communautaires dont Stéphanie MISSIR, élue communiste.

La déclaration en fichier PDF : Carburants20181117

Croisière

Voir l'article de l'Humanité.fr du mardi 27 novembre sur la condamnation d'un croisièriste pour pollution à Marseille : https://www.humanite.fr/proces-la-croisiere-ca-pollue-et-ca-namuse-plus-664191