Election législative – 2ème circonscription des Côtes d’Armor – Dinan
Déclaration des communistes de la circonscription


Dès novembre 2016, les communistes de la 2ème circonscription (Dinan-Erquy) des Côtes d’Armor se sont prononcés pour une démarche de large rassemblement à Gauche autour de propositions combattant les politiques d’austérité, pour des politiques de progrès et utiles aux populations.

C’est pour favoriser le dialogue autour de ce rassemblement qu’ils ont, à l’époque, décidé de ne pas immédiatement déclarer de candidatures.

Lors de l’élection présidentielle, ce même souci de rassemblement et d’union afin de permettre la présence d’une candidature de Gauche au deuxième tour, a conduit les communistes français à appeler à voter Jean-Luc Mélenchon et à oeuvrer à la promotion de sa candidature.

Dans le contexte particulier de cette élection, les 7 millions de voix obtenues, si elles n’ont pas permis la présence au 2ème tour, constituent un immense espoir à Gauche.

Cet espoir doit trouver sa concrétisation lors de cette élection législative et permettre l’élection en masse de député-e-s à l’Assemblée nationale.

Dans le même temps, les communistes de la circonscription ont multiplié les contacts auprès des organisations politiques et de personnalités.

Ils ont travaillé à une candidature issue du mouvement social dinannais, candidature qu’ils ont proposé à leurs partenaires.

Malgré leurs efforts, la fermeture ou l’esprit du seul intérêt partisan n’ont malheureusement pas permis ce qui a pu se faire ailleurs.

Malgré leurs efforts, tant à DINAN qu’au niveau départemental, aucune des propositions faites pour trouver des terrains d’entente réciproques n’a trouvé de réponse favorable. Pas plus à Dinan que dans le cadre d’accord entre des circonscriptions dans les Côtes d’Armor. L’engagement des communistes les a conduits à faire des propositions jusqu’aux derniers jours.

A l’heure de prendre une décision de candidature concernant l’élection législative dans la circonscription,

- face à l’enjeu que constitue le nécessaire rassemblement pour contrecarrer les ambitions ultra-libérales et anti-sociales du nouveau Président de la République et de son gouvernement,
- devant la multiplication des candidatures, particulièrement à Gauche,
- dans le souci d’une responsabilité politique au regard des intérêts de la population et de respect vis à vis d’elle, pesant bien au-delà d’intérêts « boutiquiers », les communistes de la circonscription ont pris la décision de ne pas présenter une candidature supplémentaire à la douzaine annoncée.

Durant cette campagne, ils feront part de leurs convictions sur les politiques nécessaires au progrès social et humain, permettant ainsi aux électeurs de se prononcer au moment du vote, les 11 et 18 juin prochain.
Ils appellent la population à se prononcer en faveur d’une majorité de progrès à l’Assemblée nationale, majorité qui empêchera les projets rétrogrades du Président Macron et de son gouvernement.
La gauche doit se reconstruire et faire face. Fédérer, unir, dans le respect de l'identité de chacun, c'est plus que jamais le combat des communistes. Fidèles à cet engagement, ils seront disponibles pour tous les rassemblements qui s’avéreront nécessaires.


Dinan, le 19 mai 2017

declaration_communistes_circonscription_dinan2017

 

CodeTravailVacances